3.6 C
Paris
mardi, 6 décembre 2022
AccueilSantéAccouchementComment faire face à la peur de l'accouchement ?

Derniers news

Comment faire face à la peur de l’accouchement ?

Lorsque la femme enceinte est sur le point d’accoucher, elle éprouve des sentiments mitigés entre la joie et l’impatience de recevoir son nouveau-né et la peur de ce qui va se passer pendant l’accouchement. La peur de l’accouchement prend aussi le nom de « tokophobie« . Dans cet article, nous allons vous proposer plusieurs conseils afin de vous aider à affronter cette peur.

Comment faire face à la peur de l’accouchement ?

Il est important de connaitre l’origine de la peur pour savoir comment la maîtriser. Les psychologues affirment que la peur de l’accouchement est dû au fait que les futures mamans imaginent et rêvent d’avoir un enfant pendant une longue période qui dure 9 mois. Pendant cette période, elles se posent beaucoup de questions concernant le jour de l’accouchement. A partir du moment où le bébé vient au monde, les mamans arrêtent de s’interroger instinctivement et la peur disparaît tout de suite.

  • La femme enceinte réfléchit beaucoup à la douleur qu’elle va subir le jour de l’accouchement, c’est pour cela qu’elle commence à présenter des signes de détresse et de peur.
  • Il est important d’exprimer ces sentiments, cette action est psychologiquement utile car elle aide à surmonter la peur et l’anxiété concernant l’accouchement. Exprimez ce que vous ressentez à votre conjoint ou à votre médecin, vous vous sentirez plus rassurée.
  • Vous devez vous mettre en tête que toute la peur et la tension que vous ressentez avant la naissance de votre bébé est tout à fait naturelle. N’en faites pas une obsession qui vous affecte psychologiquement.
Lire aussi :   Comment connaître la durée exacte d'un accouchement pour une femme ?

Quelles sont les causes secondaires de la peur de l’accouchement ?

D’autres causes sont liées à la peur de l’accouchement.

Chez les femmes enceintes, la peur de l’accouchement peut provenir de quelques troubles psychiques liés à la grossesse : la femme qui craint l’accouchement est une femme qui ne s’est pas assez préparée pendant sa grossesse. Ceci provoque des crises d’angoisse qui tournent autour du fait qu’elle pourrait perdre son bébé au moment de l’accouchement. La femme n’est pas en mesure d’accepter le fait d’être séparer de son enfant après l’avoir mis au monde. L’accouchement ne doit pas être perçu comme une étape de séparation. La future maman doit penser de manière positive. Elle doit éviter les pensées qui pourraient parasiter son esprit de manière négative.

Les femmes enceintes doivent éviter d’écouter les histoires négatives qui concernent l’accouchement. D’autres femmes ont peut-être mal vécu cette période. Ceci ne s’applique pas sur toutes les femmes et chacune le vit différemment. Nous avons tous tendance à nous rendre sur internet lorsqu’on se pose des questions. Les femmes enceintes doivent éviter de se rendre sur des forums où les mamans parlent de leurs mauvaises expériences.

En dernier lieu, il est important d’éviter de visualiser des films et des séries qui traitent ce sujet de manière sévère et extrême. Ceci peut provoquer des crises d’angoisse et des crises de panique.

D’autres femmes croient dur comme fer qu’elles ne sont pas en mesure d’accoucher. Ces femmes sont prises au piège par la tokophobie.

Quels sont les symptômes de la tokophobie ?

La tokophobie peut provoquer des symptômes de dépression qui se développent progressivement.

Lire aussi :   Comment définir les contractions que peut avoir une femme après un accouchement ?

La dépression prénatale est lié à des perturbations provoquées par des facteurs externes pendant la grossesse. La femme développe ce qu’on appelle « la phobie de l’accouchement ». A ce stade, la femme pourrait même faire une demande d’avortement ou provoquer un avortement en faisant beaucoup de sport. D’autres ont recours à des méthodes bien plus risquées, comme la consommation d’alcool. Ces comportements impulsifs sont liés à une peur profonde que la femme n’est plus en mesure de gérer. Il devient impératif de consulter un médecin ou un psychologue pour traiter cette phobie.

Quelles sont les conséquences de la tokophobie ?

La tokophobie se manifeste par le refus d’être ou de devenir maman. La femme subit des crises d’angoisse et des crises de panique intenses. La tokophobie peut pousser la femme à opter pour la césarienne afin de ne pas accoucher de manière naturelle. Ce type de phobie peut aussi provoquer le développement d’un syndrome de stress post-traumatique.

Les symptômes sont les suivants : incapacité à dormir la nuit, incapacité à manger, troubles digestifs, anxiété, vomissements récurrents, etc.

Quels sont les conseils à suivre ?

N’hésitez pas à consulter un psychologue pour qu’il puisse vous venir en aide, si vous soufflerez de tokohobie.

Dernieres news