10.9 C
Paris
vendredi, 16 février 2024
AccueilJardinageComment construire un nichoir à chauves-souris: pourquoi s'y atteler?

Derniers news

Comment construire un nichoir à chauves-souris: pourquoi s’y atteler?

Les chauves souris sont des animaux qui entrent dans l’équation de l’équilibre de la faune sauvage et des milieux naturels, il est fortement conseillé de contribuer à leur protection en fabriquant des nichoirs par exemple, cette action sera bénéfique en retour car cet animal nous permettra de diminuer la population d’insectes naturellement.

Pourquoi les chauves souris sont des animaux menacés ?

On y pense rarement, pourtant ces petits animaux mammifères sont des espèces menacées et protégées, voyons pourquoi :

  • Les chauves souris sont des insectivores, l’utilisation des pesticides et les herbicides entraînent la diminution de la population des insectes et par conséquent la disparition de leurs prédateurs, les chauves souris entre autres.
  • La déforestation, les feux et la modification des prairies, autant de causes qui appauvrissent les forêts et diminuent les gîtes des chauves souris.
  • La pollution lumineuse a fait qu’énormément d’espèces d’insectes migrent vers les endroits éclairés, parallèlement, certaines espèces de chauves-souris préfèrent l’obscurité qui les protège des prédateurs nocturnes, résultat ces espèces de chauves-souris disparaissent car elles n’ont plus quoi chasser.
  • Le non respect de l’hibernation hivernale des chauves-souris en développant le tourisme souterrain qui prône l’envie du dépaysement et de la découverte, en effet, déranger les chauves-souris pendant ces périodes va leurs coûter une consommation d’énergie équivalente à quatre-vingt jours d’hibernation pour une heure de vole seulement, d’autant plus qu’à cette période de l’année les ressources alimentaires leurs sont insuffisantes voir inexistantes.

Fabriquer un nichoir à chauves souris :

Si vous avez été convaincu par la nécessité de vous lancer dans la construction d’un nichoir pour protéger les chauves souris, alors suivez ce petit guide:

  • Utilisez une planche à bois de 20 mm d’épaisseur (conseillé), et de dimensions 50cm x 50cm minimum, on va mesurer et tracer au crayon toutes les pièces sur la même planche et on viendra les découper par la suite.
  • A l’aide d’une équerre et d’un crayon à bois mesurez et tracez une largeur de 20cm (tracé 01) pour la planche du fond (les 50cm de largeur de la planche initiale deviendront ici la longueur de la planche du fond).
  • Pour les deux parois extérieures il faut mesurer et tracer (tracé 02) une droite qui se trouve à 10cm parallèlement à la première droite que nous avons fait pour la planche du fond, on ajoute ensuite entre le tracé 01 et le tracé 02 une droite qui vient séparer les deux parois extérieures qui feront 25 cm chacune.
  • Pour la façade, on trace une droite parallèle au premier tracé qui se trouve à 20cm de ce dernier et qui mesure 25cm de long, on referme en créant un rectangle de dimensions 25cm X 20cm.
  • La dernière planche dont on aura besoin est la planche du dessous qui aura pour dimensions 10 cm x 5cm.
  • Pour la toiture on choisi un bois résistant à l’eau, le robinier ou le douglas par exemple afin d’éviter les infiltrations d’eau, les dimensions de la planche sont d’environ 23cm x 12 pour protéger le nichoir.
  • On procède au découpage et au ponçage des planches tracées. Il ne faut pas poncer l’intérieur de la planche du fond à laquelle les chauves-souris viendront s’agripper.
  • Assemblez en vissant (de préférence) les deux parois extérieures sur le côté rugueux de la planche du fond, la façade sur les deux côtés et la toiture en dessus. Travaillez en alignant correctement les pièces pour éviter les courants d’air à l’intérieur du nichoir.
  • Pour la planche du dessous, il faut la fixer vers l’extérieur afin de permettre aux chauves souris de rentrer par la planche de fond.
  • On traite à l’huile de lin toutes les parties du nichoir à l’exception de la planche du dessous et de la partie intérieure de la planche du fond pour les protéger de l’eau.

N’oubliez pas de prendre soin des oiseaux !

S’il est important de protéger les chauves-souris, on a tendance à négliger quelque peu les oiseaux. Cela n’a rien de surprenant, car ces petits volatiles font partie de notre paysage quotidien, et nous sommes habitués à les voir évoluer dans nos jardins. Cependant, les mésanges, rouges-gorges et autres moineaux ont parfois besoin d’un petit coup de pouce des humains, notamment en leur fournissant à manger lors des saisons froides, où il est plus difficile pour eux de trouver suffisamment de nourriture, ou de quoi s’abriter pour nicher. Voici ce que vous pouvez mettre en place pour aider les oiseaux du voisinage à subsister.

Laisser de l’eau et de la nourriture à disposition

Lorsque les conditions météorologiques sont difficiles, les oiseaux ne trouvent pas toujours de la nourriture en quantité suffisante. Le gel et les fortes chaleurs rendent les sols secs, et il leur est impossible de trouver des vers ou des petits insectes. Lorsqu’il fait froid, les oiseaux dépensent beaucoup d’énergie pour maintenir leur température corporelle et pour se déplacer ; un petit supplément alimentaire fourni par l’humain peut leur apporter une aide précieuse. Vous pouvez ainsi leur mettre des boules de graisse à disposition, en prenant garde à enlever les filets pour éviter les blessures aux pattes. Il existe également différents types de mangeoires pour les oiseaux, dans lesquelles vous pourrez placer des mélanges de graines. Certains mélanges sont adaptés à des espèces en particulier, pensez à bien vérifier avant l’achat.

On n’y pense pas toujours, mais il est également très important de laisser de l’eau à disposition des oiseaux. En été, ils souffrent de la chaleur, et peinent à trouver de l’eau pour se désaltérer, mais aussi pour se rafraîchir. N’hésitez pas à placer une coupelle suffisamment grande pour qu’ils puissent s’y baigner, et veillez à renouveler l’eau tous les jours.

Dernieres news