14.6 C
Paris
samedi, 6 août 2022
AccueilSantéAccouchementComment se préparer pour le travail de l'accouchement ?

Derniers news

Comment se préparer pour le travail de l’accouchement ?

Donner naissance à un enfant est à la fois joyeux et terrible. Votre expérience d’accouchement est unique pour vous et votre bébé, tout comme l’a été le reste de votre grossesse. Alors que vous vous préparez à ce jour mémorable où vous rencontrerez enfin votre enfant, vous vous demandez probablement à quoi vous attendre. Dans cet article, découvrez quelques-unes des questions les plus fréquemment posées concernant le premier accouchement.

À quel moment doit-on se rendre à l’hôpital ?

La plupart des femmes peuvent passer du temps à la maison pendant les premières phases de l’accouchement. Si vous avez des contractions douloureuses toutes les 5 minutes pendant 1 à 2 heures, nous vous recommandons d’appeler toutes les 5 minutes votre médecin pour le tenir au courant. Si votre médecin vous donne des instructions plus précises en raison de problèmes de santé, appelez plus tôt. Si votre grossesse a été plus problématique ou si vous habitez loin de l’hôpital, on vous demandera peut-être de venir plus tôt. Si vous pensez que vous avez perdu les eaux, pour des raisons de sécurité, veuillez contacter votre médecin pour discuter du meilleur moment pour y aller.

Quelles sont les étapes de l’accouchement ?

Les étapes de l’accouchement sont le suivantes :

Le travail latent

Au début du travail d’accouchement, les contractions sont légères, semblables aux fortes douleurs des règles, et irrégulières. Le début de l’accouchement ramollit, raccourcit et dilate le col de l’utérus. Il peut commencer quelques jours ou quelques heures avant l’accouchement proprement dit.

Le travail actif

Les contractions deviennent plus fréquentes, régulières et douloureuses pendant le travail actif. Lorsque le col de l’utérus est dilaté à 6 cm, on considère que le travail est actif. À partir de ce stade et jusqu’à la dilatation complète, le rythme des modifications du col s’accélère. Votre médecin examinera votre col de l’utérus pour déterminer quand vous pourrez commencer à pousser en toute sécurité. Si vous poussez trop tôt, avant que votre col ne soit complètement dilaté, vous risquez de l’endommager et d’avoir des saignements importants.

La phase de la descente et naissance du bébé

Cette phase peut durer de quelques minutes à plusieurs heures. L’envie de pousser est généralement assez forte si vous ne recevez pas de péridurale pendant le travail. Si vous avez une péridurale, vous ne ressentirez peut-être pas le même besoin de pousser. Dans ce cas, il faut suivre les consignes de votre sage femme.

Le décollement du placenta

Le placenta est souvent délivré dans les 30 minutes qui suivent l’accouchement. Les aides soignantes appuient bien sur votre ventre pour faciliter cette opération. Nous conseillons vivement à chaque femme de prendre également de l’ocytocine. Ces précautions sont nécessaires pour réduire le risque de saignement excessif après l’accouchement.

Comment gérer la douleur des contactions ?

Chaque femme ressent la douleur de l’accouchement différemment, mais il existe quelques points en commun, à savoir :

  • les contractions de Braxton Hicks sont typiques, surtout au cours du deuxième trimestre. Votre utérus va progressivement se resserrer et s’assouplir. Ce n’est pas une expérience désagréable ;
  • au début de l’accouchement, les contractions peuvent ressembler à de fortes crampes menstruelles qui durent de 30 à 60 secondes. Ces contractions sont ressenties dans le bas du dos de certaines femmes ;
  • pendant le travail actif, vous ressentez des crampes qui ne peuvent être exprimées par des mots. Lorsque vous faites la transition vers 10 cm et que le bébé descende dans le vagin, vous pouvez ressentir une pression pelvienne importante ;
  • au stade de la poussée, en plus de l’atonie musculaire et des contractions, vous ressentirez un étirement et une pression dans votre vagin.

Comment bien récupérer suite à un accouchement ?

Chaque femme se rétablit à son rythme. Le post-partum est une période merveilleuse, mais parfois stressante. On l’appelle souvent le quatrième trimestre. Votre routine de sommeil, votre physique et vos interactions interpersonnelles changent tous.

De nombreuses mères sont surprises d’apprendre qu’il existe une période de guérison. Des crampes, une gêne au niveau du coccyx et des douleurs pendant la cicatrisation sont possibles. S’asseoir et marcher peut parfois être difficiles. S’asseoir sur des surfaces souples, utiliser un flacon pulvérisateur après avoir uriné, utiliser des coussins de glace, prendre de l’ibuprofène et garder chez-soi un endroit avec tous les articles dont vous aurez le plus besoin pour prendre soin de vous et de votre bébé, sont autant de choses utiles pour le bon déroulement du post-partum.

Dernieres news