7.5 C
Paris
dimanche, 27 novembre 2022
AccueilAdministrationCombien coute le permis moto

Derniers news

Combien coute le permis moto

Le permis moto est un permis de conduire qui permet de conduire des motos.

Il existe plusieurs catégories de permis moto, et il faut passer par l’une d’entre elles pour pouvoir conduire une moto.

Les catégories sont les suivantes : le permis A1, le permis A2, le permis A, le permis B et le permis C.

Le prix du permis moto dépend de la catégorie que vous choisissez. Nous allons voir çà de plus près.

L’importance du permis moto

Le permis moto est un élément important dans la réussite de votre vie de motard.  Il est essentiel d’avoir le permis moto pour conduire une moto, car il s’agit toujours d’un engin potentiellement dangereux. De nombreux accidents impliquant des motards ont lieu lorsqu’ils ne sont pas autorisés à prendre le volant.

Les motos peuvent parcourir jusqu’à 80 km/h et peuvent atteindre une vitesse maximale de 200 km/h. Cela signifie que les risques du permis moto sont plus grands que ceux du permis voiture.

Lorsque vous êtes sur la route, vous pouvez être confronté à différents dangers : dépassements non autorisés, manœuvres brusques, virages trop serrés… Votre comportement doit toujours être irréprochable sur la route afin de pouvoir prévenir ces risques et rester concentré sur la conduite sans être distrait par des choses extérieures (téléphone portable, GPS…). Si vous souhaitez apprendre à conduire une moto, il faut donc passer un examen théorique et obtenir votre permis moto avant de commencer à rouler avec votre propre 2 roues ou quelque chose qui ressemble à une moto. Pour obtenir un permis de conduire spécial pour les motos, il faut suivre une formation théorique qui se déroule en 3 étapes : La sensibilisation aux risques routiers ; La formation pratique hors circulation ; La formation pratique en circulation.

Les différents types de permis moto

Il existe plusieurs types de permis moto, selon le type de véhicule : Le permis moto A1 (125 cm³) pour les motos dont la cylindrée est comprise entre 125 et 250 cm³.

Il permet d’utiliser uniquement des motocyclettes légères (avec ou sans side-car).

Le permis moto A2 (cm³ supérieure à 125) pour les motos dont la puissance n’excède pas 35 kW. Ce type de permis permet d’utiliser uniquement des motocyclettes légères sans side-car.

Le permis moto A (plus de 35 kW) pour les motos dont la puissance excède 35 kW. Ce type de permis autorise également l’usage du side-car ainsi que des remorques non attelées au véhicule tracteur. Cependant, en cas d’infraction, il ne sera possible de conduire qu’un cyclomoteur avec une plaque « scooter ».

Lire aussi :   Portage salarial définition : qui est concerné par le portage salarial

Les différents types de permis B sont définies par rapport à la puissance maximale et au poids total autorisés du véhicule : Permis B1 : Puissance maximale à 100 kW et ≤ à 140 kW Permis B3 : Puissance maximale > à 140 kW

La réglementation du permis moto en France

Avec le développement des deux-roues motorisés, la réglementation est devenue plus stricte.

L’examen du permis moto a été modifié au 1er mars 2014. Ainsi, il est nécessaire pour tout candidat à l’obtention du permis moto d’avoir suivi une formation pratique et théorique. Cette formation doit être dispensée par un établissement agréé par arrêté ministériel (arrêté du 18 juin 1989).

Les auto-écoles sont donc chargés de trouver les moniteurs qui dispensent cette formation. En cas de manquement à cette obligation, le candidat risque une amende pouvant aller jusqu’à 750 €.

Il peut également être privé de son droit à passer l’examen pratique en cas d’infraction grave ou d’accident corporel ayant entraîné la mort ou une incapacité permanente totale de travail supérieure à 3 mois. Dans ce cas, les auto-écoles sont tenues d’informer les autorités compétentes afin que l’intérressant puisse repasser son examen pratique dans un délai maximum de 3 ans suivant sa date initiale..

Le coût du permis moto varie selon les établissements et selon le nombre d’heures effectuée par le candidat avant son passage devant l’examinateur (20 heures minimum). Certaines auto-ecoles proposent des formules complètes avec cours théoriques et cours pratiques sur plateau ou sur route.

Les examens du permis moto

Le permis moto est un diplôme qui permet à son titulaire de se déplacer sur la voie publique à vélo ou encore en moto. Pour passer ce permis, il faut réussir l’examen pratique et théorique.

Le passage du permis moto ne se limite pas au simple examen théorique.

La partie pratique nécessite une expérience de conduite avant de pouvoir passer l’examen. Cette partie pratique peut être passée dans différents centres agréés par la préfecture de police.

Il est important de comprendre que le code et la partie théorique sont les éléments essentiels pour valider le permis moto, tandis que la partie pratique est un complément indispensable à cette validation. En effet, sans la réussite des épreuves pratiques, il sera impossible d’obtenir son permis moto.

Lire aussi :   Portage salarial Nantes : Comment l'organiser facilement

L’objectif principal d’un candidat au passage du permis moto consiste à obtenir un capital points suffisant afin d’être autorisé à faire une demande pour l’obtention du titre officiel du conducteur accompagnateur (AAC).

Les exigences réglementaires relatives aux conditions requises pour l’obtention du AAC varient selon le type et le modèle de motocycle utilise par le candidat (moto 125 cm3 ou plus). En effet, un jeune conducteur peut choisir entre un scooter 50cm3 ou 125cm3 (ou plus) comme première expérience avec une petite machine ou bien opter pour une cylindrée supérieure afin d’augmenter sa capacité financière en cas d’accident responsable (dans ce cas-là, il faudra changer de catégorie avec les contraintes associés).

La conduite accompagnée du permis moto

La conduite accompagnée est une formation qui permet d’apprendre à conduire un deux-roues motorisé avant l’âge de 18 ans. Elle se déroule en trois étapes.

La première consiste en l’apprentissage anticipé de la conduite (AAC), appelé également « Apprentissage Anticipé de la Conduite », qui permet d’acquérir les bases de la conduite moto et notamment savoir maîtriser le freinage et la trajectoire sur route. Cette formation peut être dispensée au sein d’un lycée ou dans un établissement privé agréé par le Président du Conseil Général. Dans ce cas, elle sera alors payante.

Le jeune conducteur doit avoir au minimum 14 ans pour accéder à cette formation qui s’étend sur une période allant d’un mois minimum à trois mois maximum, avec des sessions hebdomadaires.

La seconde étape consiste à valider les compétences acquises lors de l’apprentissage anticipée de la conduite par une formation pratique dispensée par un moniteur agrément « Ecole Française de Motocyclisme ».

Lorsque le candidat aura réussi cette épreuve, il obtiendra son permis moto catégorie A1 (125 cm3) ou B (gros cube). Enfin, la troisième étape est constituée par une formation « plateau » dispensée par un moniteur titulaire du permis moto et assurant des cours collectifs spécialement conçus pour les jeunes conducteurs. Pour bénificier des avantages liés à cette formule, le candidat doit pouvoir justifier qu’il dispose déjà soit : du Brevet National de Sécurité Routière (BNSR) soit du Permis AM (anciennement BSR).

Le coût du permis moto

Pour ceux qui souhaitent acquérir un permis moto, le prix est d’environ 1 000 euros. Ce montant peut varier en fonction des compétences et de la période de l’année.

Lire aussi :   Comment choisir sa cabine sur une croisiere MSC

Le prix du permis moto dépend également du type de formation choisi.

Il est possible d’opter pour une formation traditionnelle ou une formation en ligne. Cette dernière permet de suivre des cours à distance, via Internet.

Les étudiants peuvent ainsi apprendre à mieux maîtriser leur temps et à se concentrer sur les parties qu’ils trouvent les plus difficiles, comme l’examen pratique ou théorique au code de la route par exemple. Ces cours sont dispensés par des moniteurs agréés par la préfecture et sont accessibles aux personnes âgées de 16 ans minimum, ayant obtenu leur code depuis moins de 5 ans (dans ce cas on parlera plutôt d’une remise à niveau) et possédant un certificat médical favorable. Pour ce qui est du prix, il faut savoir que les services proposés dépendent principalement du type de formation choisi : Pour une formation traditionnelle classique : En France, le coût est généralement fixe et ne varie pas en fonction des compétences du motard ni son niveau d’expérience ; cependant il existe des exceptions comme pour toutes les formations obligatoires (assurances).

Les aides pour le permis moto

Pour obtenir le permis moto, il faut passer par différentes étapes. Pour commencer, il faut avoir plus de 16 ans et être détenteur du brevet de sécurité routière (BSR).

Il est également obligatoire de suivre la formation de 7 heures. A l’issue, vous pourrez faire une demande auprès des auto-écoles qui doivent vous octroyer un numéro d’agrément pour pouvoir dispenser cette formation. Une fois votre permis en poche, vous devrez effectuer la visite médicale et passer les tests psychotechniques et pratiques.

Vous devrez payer une taxe régionale à l’issue des examens théoriques du code et du permis moto. Un passage au contrôle technique est également exigé tous les 2 ans pour les motos dont la puissance dépasse 35 kW (47 ch) ou dont le poids total autorisé en charge dépasse 600 kg ou encore celles qui ont plus de 3 ans. Une taxe annuelle sur les vides-ateliers sera également à payer si votre moto a moins de 4 ans.

Le permis moto est obligatoire pour toute personne souhaitant conduire une moto. Il s’agit d’un examen qui se déroule en deux temps : une épreuve théorique (code), et une épreuve pratique (conduite). Pour passer l’examen, il faut être titulaire du code depuis plus de 5 ans.

Dernieres news